top of page
  • Photo du rédacteurThierry Devresse

Le choix du budget de mobilité a presque triplé en un an

12/02/2024

dans Durabilité et ESG, Mobilité

Temps de lecture : 4 minutes


Une coalition de quinze experts en mobilité et en RH plaident ensemble en faveur d'un budget de mobilité pour tous les employés et ouvriers



Le nombre d'employés qui utilisent le budget de mobilité légal comme alternative à la voiture de société dans notre pays a spectaculairement augmenté l'année dernière, 2023, pour atteindre 9 153. Pour comparaison, en 2022, il s'agissait de 3 945 utilisateurs. Le nombre d'entreprises offrant le budget de mobilité légal à ses employés est passé de 443 en 2022 à 852 en 2023.

Cela ressort des chiffres de toutes les plateformes de mobilité belges ensemble, recueillis par une coalition de pas moins de 15 acteurs dans le domaine de la mobilité et des RH. Ensemble, ils plaident pour une extension du budget de mobilité légal à tous les employés et ouvriers, y compris ceux qui n'ont actuellement pas droit à une voiture de société.

Choix pour des alternatives durables

Depuis mars 2019, un employeur peut décider d'offrir le budget de mobilité aux employés ayant droit à une voiture de société. Au lieu d'une voiture, ces employés reçoivent alors un budget avec lequel ils peuvent librement choisir entre une voiture de société plus respectueuse de l'environnement et/ou des moyens de transport durables, mais aussi le remboursement des frais de logement. Ce dernier est particulièrement populaire. Le budget restant est payé en espèces.

Doublement de l'offre, triplement de l'utilisation

Le budget de mobilité légal existe donc bientôt depuis cinq ans. En raison de la réglementation complexe lors de son introduction et de la crise du Covid qui a maintenu les employés massivement à la maison, le grand succès a cependant mis du temps à se concrétiser. Le changement semble maintenant en cours. Par rapport à 2022, le nombre d'entreprises offrant le budget de mobilité a doublé en 2023, passant de 443 à 852. Le nombre d'utilisateurs a presque triplé, passant de 3 945 à 9 153. Cela ressort des chiffres provenant de toutes les plateformes de mobilité belges ensemble : Olympus Mobility, Modalizy, Optimile, Mbrella et Skipr.

Eefje Dulsster, Manager Bonus et Rémunération Flexible chez l'entreprise RH Attentia :

"Nous voyons les employeurs répondre à une demande croissante de flexibilité de la part de leurs employés et candidats. En matière de rémunération, de travail à domicile versus travail au bureau, mais aussi en matière de mobilité, les employés veulent choisir eux-mêmes comment ils se déplacent. Surtout pour les jeunes urbains, une voiture n'est plus le premier choix."

Le budget de mobilité comme clé de la durabilisation

Depuis le début de 2024, un nouveau décret royal est en vigueur pour faciliter davantage l'introduction du budget de mobilité. On s'attend à ce que cela entraîne une croissance encore plus forte de l'offre et de l'utilisation. Cependant, il reste des obstacles, disent les experts en mobilité durable.

Thierry Devresse, Directeur Général MMBB :

"Aujourd'hui, seuls ceux qui ont déjà droit à une voiture de société peuvent choisir le budget de mobilité. Beaucoup d'entreprises considèrent cela comme injuste pour les employés qui n'ont pas ce droit ; pour eux, le choix est souvent limité à des abonnements aux transports publics ou à une indemnité vélo. De nombreuses entreprises attendent donc une extension du budget de mobilité à tous les employés et ouvriers. Ce qui, en outre, entraînera une simplification administrative, car il peut remplacer tous les cadres légaux existants et confus autour du trajet domicile-travail. Pensez aux diverses indemnités, au remboursement des transports publics, aux abonnements sociaux, etc., qui sont actuellement répartis entre les comités paritaires."

Outre la simplification et la liberté de choix, la durabilité joue également un grand rôle, dit Peter Van der Perre, Directeur Général de ITS.be :

"Pour réaliser un véritable changement vers une mobilité durable, il est nécessaire que les alternatives à une voiture fonctionnant aux combustibles fossiles soient rendues aussi accessibles et attrayantes que possible. C'est exactement ce que le budget de mobilité permet de faire. Avec l'extension du budget de mobilité légal, le gouvernement détient donc la clé pour un changement de comportement et une durabilisation."

15 partenaires plaident pour l'extension du budget de mobilité

Une coalition diverse de 15 partenaires demande donc au gouvernement de rendre le budget de mobilité accessible à tous les employés. Il s'agit notamment de MMBB, ITS.be, Attentia, et des plateformes de mobilité telles que Olympus Mobility, Modalizy, Optimile, Mbrella, et Skipr mentionnées précédemment. Mais le secteur automobile plaide également pour une généralisation du budget de mobilité.

Frank Van Gool, Directeur Exécutif de l'organisation faîtière Mobia :

"Opter pour le budget de mobilité n'est pas un choix contre la voiture. C'est un choix en faveur de plus de flexibilité, où l'utilisateur choisit le moyen de transport le plus optimal pour un déplacement spécifique. Parfois, il s'agit d'une voiture électrique, d'autres fois d'un véhicule partagé, des transports en commun ou du vélo. Les entreprises de leasing investissent également pleinement dans ce qu'on appelle les solutions de Mobilité en tant que Service (MAAS)."

Et le géant mondial Shell soutient également cet appel, dit Nikki Elewaut, Manager Produit & Innovation :

"Chez Shell Fleet Solutions, nous misons beaucoup sur l'électrification de la mobilité d'entreprise de nos clients, mais il est nécessaire de faire plus pour atteindre les objectifs climatiques. La mobilité alternative doit recevoir plus d'attention, mais elle doit également être facile à gérer. Depuis l'année dernière, nous proposons donc une plateforme pour la gestion, entre autres, du budget de mobilité légal."

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Комментарии

Оценка: 0 из 5 звезд.
Еще нет оценок

Добавить рейтинг
bottom of page